Bonheur et Droit (BonDroit)


Financement : Région Pays de la Loire
Début et Durée : Janvier 2016 - 48 mois

Porteur : Félicien Lemaire (Centre Jean Bodin - Université d'Angers)

Responsables de l'Axe 1 : Franck Héas (DCS - Université de Nantes) avec Martine Long (associée à DCS) et Bernard Gauriau.

Responsables de l'Axe 2 : Jacques Fialaire  (DCS - Université de Nantes) avec Antony Taillefait. Résumé : BonDroit : Kesako ?
La question du « bonheur » a toujours été parmi les plus discutées.
Certaines sciences dures (biologie et neurosciences) ainsi qu'un nombre croissant de disciplines des sciences humaines (philosophie, psychologie, sociologie, histoire et sciences économiques) ont investi le sujet. Cet engouement pour les recherches sur le "bonheur" répond à une interrogation constante de l'homme et des sociétés.
Il surprend en revanche que cette notion paraisse toujours s'inscrire hors du champ de l'analyse juridique.
Le Projet Bonheur et Droit est décliné en 5 axes :
Axe 1 : Droit au travail et protection sociale
Axe 2 : Droit à l'éducation et protection de l'enfance
Axe 3 : Doctrines, droit constitutionnel comparé et justiciabilité
Axe 4 : Droit, économie et politiques publiques du bien-être
Axe 5 : Sensibilisation au bonheur et mobilisation des acteurs territoriaux ligériens

Membres de DCS impliqués

Daila Bélibi Débastien, (Doctorant DCS - Université de Nantes)
Fialaire Jacques, (PU Université de Nantes - droit)
Héas Franck, (PU Université de Nantes - droit)
Mondielli Eric, (PU Université de Nantes - droit)