Perspectives comparées des effets du Covid sur les politiques et les professionnels du care auprès des personnes âgées en perte d’autonomie à domicile - COVICARE


Financement : La Caisse de Solidarité pour l'autonomie CNSA

Début et Durée : Juin 2021 - 36 mois

Coordinatrice de l'équipe : Clémence Ledoux
(DCS/ délégation CNRS au CENS en 2020-2021)
  Résumé :

L’enjeu de ce projet comparatif est de comprendre comment la crise du Covid-19, en révélant et exacerbant une tension autour du travail de « care », a transformé les cadres juridiques et sociaux de ce travail et les relations d’emploi qu’il implique. Il comparera la réponse des publics concernés et des politiques publiques de 5 pays européens à tous les enjeux apparus au cours de la crise et parfois révélateurs de tensions plus profondes et  se concentrera sur les politiques de l’autonomie à destination des personnes âgées à domicile. La gestion de la pandémie en Europe a varié selon les pays, mais dans le domaine de l’aide et du soin à domicile, le surgissement du Covid-19 a soulevé les mêmes questions sanitaires et socioéconomiques. Comment assurer la protection des employé.e.s, comme des personnes dont elles s’occupaient, sachant que certaines tâches nécessitent une forte proximité ? Comment s’assurer, a fortiori dans un contexte de pénurie de matériel ou de flou des consignes, que les personnels aidants ne soient pas exposés au virus, surtout s’ils travaillaient dans plusieurs domiciles, devaient prendre les transports en commun en ville, faire les courses, rentrer dans leur famille ? Comment la pandémie a-t-elle amené à reconfigurer les régulations concernant ce travail professionnel de « care » à domicile à plus long terme ?

Objectifs
Associant une équipe de politistes, juristes et sociologues nantais travaillant depuis longtemps ensemble autour de l’action publique, du droit et du travail de l’aide et des services à domicile, ce projet a donc pour objectif d’étudier les politiques françaises de l’autonomie à destination des âgées à domicile en temps de crise dans une perspective comparative, en articulant une perspective « par le haut » (acteurs publics, partenaires sociaux nationaux…) et « par le bas » (sociologie des destinataires des politiques de l’autonomie). Il a pour objectif de comprendre comment les contextes institutionnels et les systèmes d’acteurs existants dans cinq pays très différents (Allemagne, Belgique, Italie, France et Royaume Uni) ont pu déterminer les réponses apportées par les acteurs publics et les partenaires sociaux nationaux et locaux aux problèmes rencontrés par les personnes âgées en perte d’autonomie à domicile et les aidantes professionnelles intervenant auprès d’elles, au moment où le virus est arrivé mais aussi après, comment ces instruments ont été appropriés par leurs destinataires, les personnes âgées en perte d’autonomie à domicile, leurs familles, les aidantes professionnelles, en particulier en France.

Méthodologie
Le work package 1 se concentrera sur le cas français, en articulant enquête qualitative « par le haut » et « par le bas ».
Le work package 2 se concentrera sur l’analyse de la situation dans les 4 autres pays étudiés : Allemagne, Belgique, Italie, Royaume Uni, en s’appuyant sur des ressources documentaires et en effectuant une série d’entretiens dans les pays concernés.