• Le 27 septembre 2018

Entre bonheur et bien-être - Cet ouvrage publié sous la direction de Jacques Fialaire retrace principalement les Actes d'une journée d'étude qui s'est tenue à la Cité des congrès de Nantes le vendredi 2 juin 2017.

 Le droit à l'éducation et plus largement les droits de l'enfant reposent sur un socle en droit international consacrant un droit général au "bien-être" de l'enfant. Mais l'effectivité des droits et garanties de première nécessité se heurte encore à des formes de "vulnérabilité sociale" mal surmontées ; pour preuve la situation des mineurs étrangers non accompagnés.

Au-delà, la quête du bonheur - versus la réparation du malheur - se laisse abordée pour l'élève scolarisé comme pour l'enfant protégé par une lecture spéciale de certaines branches du droit et politiques publiques. Émerge alors le "préjudice juvénile" en droit de la responsabilité, tout comme le concept de "bienveillance" imprégnant des politiques globales visant l'équilibre de vie des jeunes. Ce droit matériel se présente alors comme un instrument tourné vers la réalisation du bonheur, dans ses dimensions individuelle et collective.




Membres du laboratoire ayant contribué à l'ouvrage :
  • Sébastien Bélibi Daila, Docteur en droit - université de Nantes (DCS)
  • Jacques Fialaire, Professeur émérite à l'université de Nantes (DCS)
  • Aimé Kouassi Malanhoua, Docteur en droit - université de Nantes (DCS)
  • Éric Mondielli, Professeur à l'université de Nantes (DCS)
  • Johanna Smith Rangel, Doctorante - université de Nantes (DCS)
  • Jérôme Francis Wandji K., chercheur associé à DCS