• Le 05 novembre 2019
    Campus Tertre
    Salle 220 - UFR Droit
    (Règle de Chatham House)
  • 12h30-13h30

Le petit séminaire critique 2018-2019 est organisé par Renaud Colson et Sophie Garnier - Règle de Chatham House

Mardi 5 novembre 2019

Comment traduire les 50 livres du Digeste de l'empereur Justinien ?   

Le 5 novembre, la séance inaugurale sera l’occasion d’écouter Dominique Gaurier nous expliquer comment il a traduit les 50 livres du Digeste de l'empereur Justinien.

Extrait du livre IV Sur l’Édit du préteur d’Ulpien :
---   ---   ---
ULPIANUS libro quarto ad edictum.
Huius edicti æquitas naturalis est. Quid enim tam congruum fidei humanæ, quam ea quæ inter eos placuerunt servare ?
1. Pactum autem a pactione dicitur (inde etiam pacis nomen appellatum est)
2. et est pactio duorum pluriumve in idem placitum et consensus.
3. Conventionis verbum generalem est ad omnia pertinens, de quibus negotii contrahendi transigendique causa consentiunt qui inter se agunt : namsicuti convenire dicuntur qui ex diversis locis in unum locum colliguntur et veniunt, ita est et qui ex diversis animi moribus in unum consezntiunt, id est in unam sententiam decurrunt. Adeo autem conventionisnomen gebnerale est, ut eleganbter dicat Pedius nullum esse contractum, numllam obligationem, quæ non habet in se conventionem, sive re sive verbis fiat : nam et stipulmatio quæ verbis fit, nisi habeat consensum, nulla est.
4. Sed conventionum pleræque in aliud nomen transeunt : veluti in emptionem, in locationem, in pignus vel in stipulationem.
---   ---   ---
Extrait du livre IV Sur l’Édit du préteur d’Ulpien :
« La justice de cet Édit est naturelle. Qu’y a-t-il de si approprié à la foi humaine que ces choses que les hommes ont décidé d’observer entre eux ?
1 - Le pacte est dérivé de l’accord (d’où vient aussi l’appellation de paix) 2 - et un accord de deux personnes ou de plusieurs est un agrément et un consentement.
3 - Le terme général de convention est ce qui se rapporte à toutes choses dont ont consenti pour contracter et transiger des affaires ceux qui agissent entre eux ; car, de même que sont dits se rassembler (convenire) ceux qui viennent de diverses places en une seule, de même consentent ceux qui, animés de différents motifs, en viennent à un seul, c’est-à-dire qu’ils en viennent à une seule décision. L’appellation de convention est à ce point générale que Pedius dit élégamment qu’il n’y a ni contrat, ni obligation, qui n’aient en eux une convention, qu’ils soient conclus à partir de la remise d’un bien (re) ou par des paroles (verbis) ; car une stipulation qui se fait par des paroles (verbis) est nulle, s’il n’y a pas de consentement.
4 - Mais un grand nombre de conventions passe sous une autre appellation, comme en un achat, en un louage, en un gage ou en une stipulation ».