• Le 27 novembre 2018
    Université Paris Descartes
    Centre universitaire des Saints-Pères, 45 rue des Saints-Pères - 75006 Paris
    Bâtiment Jacob - Salle R229
  • De 9h30 à 18h

Journée d'étude organisée par Sonia Desmoulin-Canselier dans le cadre d'un Réseau Thématique Pluridisciplinaire SHS CNRS qui vise à structurer les recherches en sciences humaines et sociales dans le champ de la génétique et de la médecine génomique.

Programme

 09h30 : Accueil

10h-12h : « Médecine prédictive, médecine préventive »
* Mauro Turrini (IR Datasanté ; UMR 6297 Droit et Changement Social, Université de Nantes)
La susceptibilité génétique en pratique: la multiplicité des usages et des significations des tests pour les thrombophilies non-rares

* Delphine Olivier (Doctorante, Université Paris 1Panthéon-Sorbonne/IHPST)
La médecine prédictive peut-elle être un objet de recherche pour les sciences sociales ?

* Christine Noiville (DR CNRS, UMR 8103 : ISJPS/Centre de recherche Normes, sciences et techniques)
La mise en œuvre du diagnostic prénatal non-invasif (DPNI) en Belgique

12h-13h : Pause-déjeuner

13h30-15h30 : « Biobanques, bases de données et fichiers »
* Emmanuel Didier (CR CNRS Centre Maurice Halbwachs, CNRS/ENS/EHESS, Ecole normale supérieure)
Open access genomic databases: a profit-making tool?

* Emanuele Clarizio (post-doctorant, COSTECH EA 2223, Université de technologie de Compiègne)
Les bio-objets dans les biobanques: Réflexions épistémologiques à partir d’une ethnographie philosophique

* Xavier Bioy (PR Université Toulouse Capitole, Institut Maurice Hauriou)
La régulation publique des collections de ressources biologiques humaines : le cas des tumorothèques

15h30-15h45 : Pause-café

15h45-17h45 : « Identité et transmission »
* Jean-Hugues Déchaux (PR Université Lyon 2 et UMR 5283 Centre Max Weber)
L’ingénierie génétique va-t-elle transformer la procréation ?

* Luc Berlivet (CR CRNS, Cermes3 CNRS/EHESS)
Identités biologiques héritables, « isolats humains » et « zones d’hybridation »: de l’anthropologie positiviste à la génomique contemporaine

* Antonine Nicoglou (Enseignante contractuelle Université de Tours, Faculté de médecine Inserm UMR 1253 Imagerie et Cerveau)
Le déterminisme génétique et la place de l’environnement dans la biologie post-génomique